Les 3ème et 4ème années de formation au sein de l'Institut constituent le 2ème cycle.

Le deuxième cycle, à partir du socle de connaissances théoriques et pratiques acquis lors du 1er cycle, organise le développement des compétences diagnostiques et d’intervention kinésithérapique dans tous les champs d’exercice de la profession

Le passage du premier au deuxième cycle s’effectue par :

  • la validation de l’ensemble des unités d’enseignement du premier cycle compte tenu des compensations possibles ;
  • la validation de l’unité d’enseignement d’intégration - UE 10 « Démarche et pratique clinique : élaboration du raisonnement professionnel et analyse réflexive » ;
  • la validation des stages du premier cycle - UE 11 « Formation à la pratique masso-kinésithérapique ».

Les étudiants n’ayant pas validé leurs stages sont autorisés à les rattraper avant la rentrée en troisième année.

Les étudiants qui ne répondent pas à ces critères sont admis à redoubler une fois. Les étudiants autorisés à redoubler conservent le bénéfice des unités d’enseignement validées.

Le passage de troisième année en quatrième année au sein du deuxième cycle s’effectue par la validation des semestres 5 et 6 ou par la validation des unités d’enseignement équivalant à 52 crédits sur 60, répartis sur l’ensemble des semestres 5 et 6 de formation.

Les étudiants qui ne répondent pas à ces critères sont admis à redoubler une fois. Les étudiants autorisés à redoubler conservent le bénéfice des crédits correspondants aux unités d’enseignement validées.

Les dossiers des étudiants ayant validé les sept premiers semestres de formation, soit 210 crédits européens sur 240, et ayant effectué la totalité des épreuves et des stages prévus pour la validation du semestre 8 sont présentés devant le jury régional d’attribution du Diplôme d’État de masseur-kinésithérapeute.

Les étudiants ne remplissant pas les conditions pour être autorisés à se présenter devant le jury régional d’attribution du Diplôme d’État sont autorisés à redoubler une fois.

Les candidats ayant acquis l’ensemble des connaissances et des compétences sont déclarés reçus au Diplôme d’État de masseur-kinésithérapeute et obtiennent les 240 crédits correspondants.

Après trois années d'études. le Diplôme d'État permet l'exercice libéral ou salarié de la profession :

  • à titre libéral : il existe des possibilités d'installation ou d'association ;
  • à titre salarié : les diplômés n'ont aucune difficulté de placement (dans le secteur public hospitalier, dans le secteur privé / centre de rééducation).

Certains kinésithérapeutes associent deux modes d'activité en étant salariés dans les hôpitaux et exerçant en libéral.
Il est aussi possible de s'investir dans l'humanitaire.

Comme dans toutes les professions techniques, la formation continue fait partie intégrante de la vie du praticien.
L'évolution professionnelle ne s'arrête pas obligatoirement à la 4ème année ; il est possible par l'obtention du Diplôme de Cadre de Santé de s'orienter vers l'enseignement ou l'encadrement d'une équipe de kinésithérapeutes.

 

 

 

 

Avenue du Phare
BP 62
F-62602 BERCK-SUR-MER cedex

 
tél :  +33 (0)3.21.09.15.68
fax : +33 (0)3.21.09.22.73

 



WebEtudiant